Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/08/2013

Jean CASSOU

cassou.jpgLA MéMOIRE COURTE

Auteur : CASSOU JEAN
Editeur : ED.MINUIT
ISBN : 13798 - Parution en 1953 - Nombre de pages : 132.

LA MEMOIRE COURTE

Auteurs : Jean Cassou / Marc-Olivier Baruchd
Editeur : Mille et Une Nuits
Collection : LA PETITE COLLECTION
Genre : PAMPHLET

Prix éditeur : 1,55 euros / 10,17 FRF
ISBN : 2842055489 - EAN13 : 9782842055486 - Parution en mars 2001 - Nombre de pages : 112.

MPR.gifEcrivain, poète, fondateur du musée d'Art moderne, et l'un des premiers résistants, Jean Cassou (1897 - 1986) publie en 1953 La Mémoire courte, alors que se pose en France la question de l'amnistie des collaborateurs et que le monde, plongé dans la guerre froide, semble n'avoir le choix qu'entre l'horreur de la dictature stalinienne et la frénésie anticommuniste nord-américaine. Méditation dédiée à la mémoire de ses camarades tombés pour la liberté, mais aussi attaque violente contre la tentation de "la réconciliation dans l'aveuglement", ce texte tantôt virulent, tantôt teinté de mélancolie, entend rappeler que, pour ceux qui y engagèrent tout, jusqu'à leur vie, la Résistance fut avant tout "un fait moral, absolu, suspendu, pur".

Préface de Jean CASSOU à Federico Garcia Lorca (1966):
“…liquider un exaspérant malentendu: celui du pittoresque andalou, dont on a fait le pittoresque espagnol pour enfin réduire à celui-ci toute l’Espagne. Simplification à jamais fixée et qui satisfait et ravit tout le monde: j’ai dit quelque part que c’était la faute à Carmen. En effet, les chants et les danses des gitans, la guitare, le CANTE JONDO, les castagnettes, un certain tour passionné, sans compter, pour sûr, la semaine sainte à Séville et la FERIA qui la suit: autant de productions andalouses et qui, comme telles, ont bénéficié d’un énorme succès de vulgarisation. C’est-à-dire qu’elles ont été façonnées en autant de vulgarités. Articles de bazar, attractions de tourisme.
Le tourisme c’est la consommation collective de choses qui ne sauraient être goûtées et appréciées que par la sensibilité individuelle. Ainsi les merveilles de l’Andalousie ne devraient-elles être connues que du voyageur. Mais le voyageur est un type disparu, auquel s’est substitué le touriste ou plutôt les touristes, le troupeau des touristes”. (…)

16:46 Publié dans EDITIONS | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Je partage votre avis du sujet, et on vous suis vraiment reconnaissant d'avoir donnée tant de renseignement sur votre blog.

Écrit par : paris sportif bonus | 12/05/2014

Quel billet exceptionnelle, j'ai trouvé ce que je cherchais, tout en vous remerciant bon weekend.

Écrit par : pronostic france honduras | 15/06/2014

Les commentaires sont fermés.