Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/08/2013

Lettre à tout militant socialiste

Pierre Méric 7 septembre 2013
A tout militant pour le Socialisme

Lettre ouverte
Honte à l’obscurantisme conquérant.


La liste est trop longue des méfaits des christianistes dans l’Histoire !
Toutefois, la résurgence de leurs noyautages aux allures bien-pensantes, nécessite de notre part quelques rappels significatifs pour éviter encore « la mémoire courte ».
les « croisades » assassines, le glaive d’une main les évangiles de l’autre : sans omettre celle contre les albigeois et le Mythe de la Croisade de Franco.
L’inquisition, l’oppression contre l’Intelligence, pour maintenir les peuples dans l’ignorance (Galilée, Copernic, Miguel de Unamuño…) – les autodafés …
Les Saint-Barthelemy
Les conquêtes d’Amérique du Sud avec génocide des peuples
Les ententes cordiales avec les tyrans : Napoléon III, Franco,…
L’OPUS DEI alias la Santa Mafia et son programme de façade de libéralisation du Franquisme
Les croix demeurant au-dessus du bureau des enseignants en Alsace…
La compagne de mon copain républicain espagnol d’Extremadure, qui pendant dix ans après le coup d’Etat franquiste, était contrainte d’assister à la messe, crâne rasé sauf une queue de cheval teinte en rouge…
Ma grand-mère bretonne orpheline, chez les « bonnes-sœurs » entre 4 et 18 ans, cousant, brodant, avec interdiction de lever les yeux, ou d’apprendre à lire, écrire ou compter…
Mon grand-père « parisien » né de père inconnu, «pris en charge » à 4 ans par les jésuites, et qui a préféré tourner le dos sur son lit de mort pour bien marquer sa « dernière volonté » à la «sœur »…
Et puis très récemment les « monseigneurs » qui ont bravé la légalité républicaine en prenant la tête des manifestations contre le droit au mariage pour tous.

brlib.jpgTout ça, et puis cette nausée devant si peu de révoltes, quand un marchand christianiste se permet d’envisager un « Saint ( ?) Georges » Brassens : en omettant le bon conseil de St-Georges : rester couverts … entre autre pour lutter contre la propagation du SIDA, contrairement aux diktats des papes successifs.

Nous tolérons leur droit à l’exercice de leurs religions dans le cadre de la République et au nom de la laïcité constitutionnelle, tout en connaissant pertinemment les risques d’embrigadement (faire croire qu’on croie aux jeunes enfants, aux nécessiteux malheureux sur Terre détournés vers « le ciel »…).
Mais il nous faut prendre garde aux cumuls des genres : un responsable religieux ou politique prenant une responsabilité de même niveau dans une Association, un Syndicat, un Parti, un festival… pour s’en faire un rouage à des fins de prise de pouvoir. Et surtout en ce moment !

diognico.jpgAprès avoir usurpé la représentation exclusive de l’Etre Suprême (au cas où il existerait), en éliminant par le massacre ou la magouille les mécréants et autres « infidèles » affranchis, concurrents et/ou sceptiques par rapport à leur boutique… ainsi que le font leurs boutiques concurrentes.
Voilà qu’ils s’approprient maintenant l’hommage à Georges Brassens - tranquillement, sachant que le premier concerné n’a plus la possibilité de donner son avis.

Les chansons de Brassens lui-même sont un démenti flagrant à la disposition de chacun.

Nous ne leur céderons pas la Place… publique !
No pasaran ! A las barricadas !
Aux socialos.pdfBrassens libertaire.pdf

Les commentaires sont fermés.