Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/08/2013

L'expérience constructive de révolution sociale

cltitre.jpg
Projet d'exposé sur l'expérience constructive de révolution sociale (Pierre Méric - 2002)

j'ai effectué un premier tri des documents intéressants et en même temps une analyse de ce qui peut nous intéresser et nous concerner directement - "nous"... c'est-à-dire animateurs, responsables, créateurs d'associations (ou autres formes d'actions) laïques, non-dépendantes ni pré-fabriquées de et par les divers pouvoirs politiques, aux objectifs d'émancipation sociale par tous moyens humains, économiques, solidaires et universels.

Les lignes-forces de ce tri que je compte mettre le plus clairement et brièvement possible en évidence... seront utiles pour comprendre le phénomène mais ne se substitueront pas en quantité au contenu même des expériences.

Il y a en gros :

1 - volonté et utopie mise en oeuvre par les êtres humains au fil de l'Histoire, liant économie, fraternité, liberté, beauté de l'existence, solidarité, émancipation, création et Paix... sous diverses formes s'entremêlant le plus souvent : Mir, communauté, conseil ouvrier, coopérative (de production et/ou de consommation), collectivisation, entraide, mutuellisme, Bourse du Travail, Commune Libre, Autogestion,, Révolution Sociale et Société Fédéraliste.... (*) voir sommaire !

2 - l'expression en continu de ces expériences par la création de mouvements sous forme de Partis et de Syndicats...

3 - des POUVOIRS se réclamant ou provenant souvent des deux points qui précèdent

En transversal :

- des philosophies et théories contradictoires provenant de ces expériences, avec pour but parfois de les développer, souvent de se les approprier à des fins politiques de pouvoir.

- le mensonge marxiste/stalinien s'appuyant sur un "scientisme" prétenduement scientifique et qui DEVAIT déboucher sur la grande secte totalitaire du STALINISME - et pourtant les hommes eux-mêmes communistes, trotzkystes, luxembourgistes... qui à divers moments se sont réellement battus pour le Mouvement Ouvrier, contre le fascisme, contre le Stalinisme.. contre le libéralisme, le capitalisme, la colonisation jusque dans sa forme actuelle (yanquee)..

- dans ce mensonge une vieille litanie prétend qu'avant 17/1920 il y avait le socialisme utopique et qu'ensuite il n'y avait plus que leur "Communisme" pour représenter la classe ouvrière... et çà a pas mal fonctionné avec un contre-impérialisme confondant l'émancipation sociale à leur prise du Pouvoir politique puis confiscation de la Liberté révolutionnaire et planification de l'économie exactement contraire aux expériences sociales et solidaires qui nous concernent et qui ont continué de sé délevelopper malgré eux.

- ambiguité des marxixtes anti-staliniens : d'un côté Trotzky balaye Cronstadt et l'Ukraine - d'un autre les Poumistes d'Espagne et Luxembourgistes d'Allemagne se dévouent et se font étriper (souvent par les marxistes de Pouvoir) dans leur combat pour la Révolution Sociale et contre Franco et le fascisme.

COMPARAISONS :

- les "Verts" - parti politique apprenti-gouvernant, ne représentent pas toutes les initiatives liées à l'écologie, l'environnement, le développement durable et solidaire...

- les "rouges" - ne représentent pas les expériences de révolution sociale

- les "Frères ennemis" d'Espagne (voir "Mythe de la Croisade de Franco") - le Franquisme et le "Communisme" se justifiant réciproquement l'un par la dénonciation de l'autre - alors qu'ils ont eu surtout en 1937-39 pour réalité commune d'être les ennemis de la Révolution espagnole.

- Réveil d'un syndicalisme chrétien alors que sauf exceptions la (les ) religion(s) sont d'essence liées aux pouvoirs d'oppression, d'obscurantisme et au charlatanisme de la culture et de l'histoire humaine. Découverte de la SOLIDARITE par les représentants de commerce de la CHARITE.

CONCLUSION : - sans guerre, sans prise de Pouvoir, tout en développant le rôle de nos associations en PARTENARIAT avec les démocraties et républiques authentiques, incitées du fait-même de l'existence concrète de notre activité solidaire.. à perfectionner leur fonctionnement démocratique en continu dans la direction d'une société émancipée... nous pouvons mettre à profit les expériences constructives et solidaires, n'en tirant que ceux qui provient des gens eux-mêmes et des mouvements organisés qui en furent issus sans se les approprier, jouant un rôle essentiel de CATALYSEUR.

Documents en ma possession à utiliser pour l'intervention à ce sujet (ou plus si ...) :

SYNDICALISME REVOLUTIONNAIRE :

- R. Brécy - La Grève Générale en France

- Fernand Pelloutier et les Bourses du Travail

- Pierre BESNARD - Le Monde Nouveau

- Pierre BANCE - les fondateurs de la CGT à l'épreuve du droit

PROBLEMES DE POUVOIR ET D'AUTOGESTION

- Marx/Engels - Manifeste du Parti Communiste

- Ida Mett - La Commune de Cronstadt

- Groupe Noir et Rouge - Autogestion, Etat, Révolution

- Burnet Bolloten - La Revolucion Espanola (aussi pour collectivisations)

- E. MANDEL - Contrôle ouvrier, Conseils Ouvriers, Autogestion

- Carlos M. RAMA - La Crise espanole au 20° Siècle (aussi pour collectivisations)

- Nestor Makhno - La Révolution Russe en Ukraine (mars 17 - Avril 18)

- La Révolution Inconnue - Voline

- M. Brinton (Groupe Solidarity) - les bolchéviks et le contrôle ouvrier 17-21 (l'état et la contre-révolution)

- Bakounine - Dieu et l'Etat

- Daniel Guérin - pour les Collectivisations en Espagne

COLLECTIVISATIONS/UTOPIES REALISEES/COMMUNAUTES/COOPERATIVES...

- Collectivisations 1936-39 - L'Oeuvre Constructive de la Révolution espagnole

- Anarchisme et Non-Violence : LE LIVING THEATRE

- la Véritable Révolution Sociale : S. Faure, Victor Méric, Voline...)

- Jean Bancal - PROUDHON - Pluralisme et Autogestion

- Daniel Chauvey - Autogestion (préfacé par Edmond Maire)

- R. Dinello/P. Méric - 1972 - Théorie et Pratique de la Vie en Communauté

- "Commune Libre" - N° Janvier 73 - P. Méric/A. Boulègue ; de l'Autogestion à la Révolution

- E. SARBONI - Perpignan 1993 - Des Communautés Libertaires de 1968 à 1978 dans le Sud-Ouest (avec ma coopération substantielle...)

Cette liste est bien évidemment incomplète mais me permet de RACONTER l'histoire de l'expérience ouvrière et sociale correspondant au point 1 de la page qui précède.

Comme dit la chanson : "Tout çà n'empêche pas Nicolas que la Commune n'est pas morte !"

Sommaire du point 1 - Expériences profondes de la solidarité ouvrière ET paysanne -

Mir = Paix et village communautaire en Russie/Ukraine, "tribus" indiennes...

communautés et pas sectes ... "colonies" en Europe, en Amérique du Sud et du Nord fin 19° siècle, NOUS autour de Mai 68, groupes révolutionnaires, guerrillas,...

conseil ouvrier = en périodes violentes Allemagne, Italie, Russie 1921, Hongrie 56,...

coopératives (de production et/ou de consommation) ouvrières puis récupérées par le système, "expériences" des kibboutz ou de l'agriculture FNSEA en France

collectivisations, fin du moyen-âge et Renaissance en Espagne, Italie, Bavière.. puis 36 Espagne,

entraide, mutuellisme, Bourse du Travail,...oeuvre mutualiste, éducative, étude et résistance... soutien à création d'activités... ayant contribué à la création du Syndicalisme, puis récupérées par les "grèves" politiques et alimentaires, puis par la création de la Sécu (maintien du MutuAlisme)

Commune Libre = Communes Révolutionnaires 1871 - 1921 - Espagne... Sud-Ouest 1970,

Autogestion = 1936 en France - 46 sous l'effet Combat "de la Résistance à la Révolution" Marseille Les aciéries du Nord les GSED..., venant des Etats en Yougoslavie et en Algérie, idée récupérée brièvement après Mai 68! (CFDT et autres "gauchistes" ...)

A voir - les phénomènes récents de ces 30 dernières années ; le social non-gouvernemental

FEUILLES LIBRES

"Aucun Etat ne souhaite qu'il y ait république espagnole, ce qui est un risque de révolution espagnole, car aucun Etat ne souhaite qu'il y ait de révolution quelque part..."
Jean CASSOU ("La Mémoire Courte" - Paris, 1953)
D'où la CONSPIRATION du Silence dénoncée par Camillo BERNERI, éventré assassiné par de prétendus "communistes" et autres "Estat Català" = les fascistes rouges le 3 de Mai 1937 à Barcelone.


pressico.gifEn 1976 exilé à Vinon-sur-Verdon, entre deux semaines de chantier d'électricien en bâtiment, j'avais tenu à mettre en mémoire dans un dossier de 100 pages dactylographiées, le "modèle" du Franquisme pour l'Europe avec le soutien des USA.
En Novembre 1977, une version résumée (30 pages dactylographiées) en est parue éditée par FEUILLES LIBRES (Agence Indépendante d'Information) coopérant avec HOJAS LIBRES de Barcelone - siège TOULOUSE.
Puis Franco est mort dans son lit, ce qui nous permet de réaffirmer pour toujours que "Tant que Franco est au Pouvoir, nous sommes tous espagnols".
MPR.gif
La Résistance semblait être à revoir quand à ses bases.
A ce jour de Février 2003, bon nombre de témoins et d'acteurs de la Révolution de 1936, sont décédés. Bien qu'étant né en Juillet 1945, il me demeure un impératif DEVOIR de MEMOIRE.

Et quand apparaissent des "brigadistes", possibles authentiques communistes français - car il n'y a sauf exception eu que des "communistes" espagnols staliniens, contre-révolutionnaires et tortionnaires de la Tcheka... qui se mêlent de réveiller une "guerre d'Espagne" et de nous apprendre leur version de la "Résistance"... quand les USA prouvent ce qui était prémonitoirement décrit dans mon dossier "Du Franco-Franquisme à l'Internationale"... même s'il ne suffit pas à tout révéler, il se révèle indispensable à articuler les informations véritables sur la Révolution espagnole afin de faire contre feu à toute opération d'Histoire mensongère et charognarde.
Le problème s'est toujours posé dans l'autre sens : Jean CASSOU, résistant toulousain de la première heure, blessé au combat contre les nazis en 1943, était un des rares "français" membres de la résistance française de Toulouse de l'époque composée à 90 % de républicains espagnols.
asturia.gif
asturias.gif
Avant de republier une version augmentée de citations et références essentielles ainsi que plusieurs chapitres de ce dossier d'information, en voici le sommaire préfacé tel que en Novembre 1977.

---------------------------------------

DU FRANCO-FRANQUISME A L'INTERNATIONALE

Pierre Méric - Dossier d'Information "Feuilles Libres" - Novembre 1977

Depuis plusieurs années nous avons diversement travaillé dans un contexte de solidarité entre libertaires français et espagnols, et il nous fallait mettre au clair une analyse de l'évolution et du rapprochement de nos deux Etats.

Ce travail a été entamé à l'Automne 1975, avec pour but de définir le Franco-Franquisme. Ces deux dernières années ont été riches en enseignements. De plus, il est devenu évident que le sujet de notre étude s'étendait de fait à d'autres pays - principalement la R.F.A. - il fallait donc revoir la rédaction du dossier. C'est pourquoi, bien qu'il constitue un exposé des bases sur lesquelles s'est créée l'Agence "Feuilles Libres", il est publié seulement après que 21 Synthèses d'Information aient été réalisées depuis un an.

Nous avons volontairement réduit les données qui ont servi à élaborer ce dossier, n'en reproduisant qu'un minimum nécessaire à illustrer notre propos.

En effet, le sujet étant, à notre avis, dépassé par un processus européen de rapprochement des formes et des forces des pouvoirs, les pages qui suivent devraient permettre, avec l'élargissement de notre équipe, une recherche débouchant sur une étude collective à éditer en plus grand nombre et sous forme de bouquin (en confiant ce travail à une maison d'édition amie).

----------------

SOMMAIRE

"Libéralisation" et "changement".

- L'Etat National-Syndicaliste

- le Mythe du complot communiste international

- L'Opus Dei ou la Croisade continue

- L'état permanent de guerre

- "Libéralisation" sur ordonnance

- Relations Franco-Franquistes

- Le terrorisme est au pouvoir

- Répression sans frontière

UN MODELE EUROPEEN

- "Boycott" international du Franquisme

- Le Franquisme - un modèle pour l'Europe

- L'appui déterminant des U.S.A.

- Marché Commun Franco-Franquiste

- Europe libérale et Univers du Procès

L'ARSENAL DU POUVOIR

- La "défense des côtes"

- Petits secrets policiers

- La Droite et le Pouvoir

- Des signes avant-coureurs

MASS-MEDIA

L'AGENCE INTERNATIONALE "FEUILLES LIBRES

Gagner sa vie de ses dix-doigts

pmsepia2.jpgDES MAURES AU BAS-VERDON

La transmission des savoir-faire de nos travailleurs ruraux.
"GAGNER SA VIE DE SES DIX DOIGTS"
La première leçon de philosophie est que l'intelligence humaine provient de l'usage des mains.
De l'invention d'outils jusqu'au perfectionnement insatiable de l'oeuvre, pas de développement des sociétés humaines sans ouvrier... aucune théorie fiable qui ne prenne origine et ne se ressource en permanence dans une pratique.
Un chantier a été mis à l'étude et en réalisation : "La transmission des savoir-faire de nos travailleurs ruraux".
Ce projet résultait de dizaines d'années d'expériences personnelles et de réflexions ouvertes à commencer par celle fondamentale de mon père : "Gagner sa vie de ses dix doigts" et d'autres adressées aux jeunes et apprentis-musiciens : "découvrir et jouer la musique des autres pour créer sa propre musique"... "en touchant à un métier manuel on apprend à apprendre d'autres métiers..." .. et quand le discours ou le travail nous plongent dans le malaise de l'artificiel, rien de mieux que faire quelque chose de ses mains, redécouvrir le bonheur de la création même "petite", se retrouver "en forme" après un temps de pratique musicale... sans obligation "professionnelle" que ce soit.
La recherche "Des Maures au Bas-Verdon" s'intéresse pour commencer à quelques savoir-faire par un travail de documentation, un contact avec des personnes ressources et une pratique à leurs côtés.

sourpich.jpgJean-Claude BABOIS et Pierre MERIC ont initié depuis 1977 L'Espaventau - toutes formes d'activités culturelles et artistiques pour favoriser l'accueil des oiseaux de bon augure... qui, par-delà leur projet particulier et provisoire de passage sur Terre, se préoccupent également (parce que c'est cohérent, logique et naturel chez l'Etre Humain) de Développement Durable.

chpvico.gifC'est aussi en 1977-78 sur le Bas-Verdon qu'ont été fondés Les Grands Chemins à Vinon, mais aussi à partir de nos bases et racines de RIANS, expériences de travail manuel sur le même canton, à Varages et Barjols.
L'action artistique multilingue, musicale, d'edition, d'éducation, de services associatifs et de projets de jeunes s'est développée sur tout le Haut-Var et la Zone du Verdon avec des réalisations fortes sur Aups, Bauduen, Ramatuelle, Cuers, St-Jullien-le-Montagnier, Bargemon, Salernes, et bien sûr Varages, Rians, Vinon.

TIERRAR.gifEn présence profonde et constante, l'attachement et l'objectif de la transmission des savoir-faire des travailleurs ruraux.. des Méric(s) des Maures (Cogolin, St-Tropez, Grimaud, La Garde-Freinet, Bormes, Pignans, Cuers, Collobrière,...) La Retraite Bouchonniers puis métallos aux torpilles de St-Tropez, à Toulon et La Seyne, puis à Marseille... des faïenciers de Varages, des tanneurs de Barjols, des tomettes de Salernes... des agriculteurs de Rians qui encore en 1953/60 du temps du canal du Verdon, en dehors des Plantiers, cultivaient les melons sans arrosage, les vergers de pêches au sarcloir, les Oliviers, la vigne et la lavande dans nos bancaus superbes, avec le cheval ou le mulet,... (accouchaient les cochons à la lampe à pétrole)... travaillaient en commun sur les ruches d'abeilles, les distilleries de lavande, la coopérative vinicole et les moissons... la caisserie et la charcuterie "artisanale" sans y prêter cas.

MAILLE.jpg


Dans l'axe des Maures au Verdon - Pignans/Rians, Cuers/Vinon,.... St-Tropez/Bauduen... approfondissement du patrimoine de ces savoir-faire encore vivants en nous-mêmes et historique de la circulation des travailleurs ruraux sur 3 longues générations (depuis 1851).

RETRAIT2.jpgContinuation en les respectant, sans vouloir revenir en arrière et prétendre réussir là où il a bien fallu se reconvertir, mais aussi en mettant en oeuvre les nouveaux outils disponibles en faveur de ces savoir-faire.
Les jeunes générations, en en faisant l'apprentissage par la pratique s'initient à la découverte et l'invention de nouvelles formes d'activités de production facilitées par la ruralité, dans, pour et par un pays accueillant parce que vivant. Cet apprentissage en soi tout en étant celui d'un métier peut être semi-amateur - cultiver, tailler les oliviers dans un jardin... remonter un bancau, ... améliorer le Paysage,... connaître et nettoyer collectivement les sous-bois comme acte d'amour citoyen... redécouvrir les outils anciens afin entre autre de ne pas tomber en dépendance des "modernes"... ne pas perdre nos facultés d'auto-subsistance... (petit jardin, petit élevage, cueillettes, chasse bien maîtrisée, travail manuel...)